French (Fr)English (United Kingdom)

Identification

Newsletters







Publicité

Une attention particulière doit être portée à la prophylaxie de la thromboembolie veineuse dans la p Print E-mail
Written by jamel MOUHLI   
Monday, 13 April 2020 01:47
There are no translations available.

Attention should be paid to venous thromboembolism prophylaxis in the management of COVID-19

Depuis décembre 2019, la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) s'est propagée à l'échelle mondiale, infectant plus d'un million de personnes et causant plus de 70000 décès.1,  2 Parmi les patients atteints de COVID-19, en particulier ceux qui sont gravement et gravement malades, il existe une variété de facteurs de risque potentiels de thromboembolie veineuse, notamment l'infection, l'immobilisation, l'insuffisance respiratoire, la ventilation mécanique et l'utilisation d'un cathéter veineux central.3,  4Cependant, à notre connaissance, le risque de thromboembolie veineuse chez ces patients n'a pas encore été signalé. Ici, nous utilisons un ensemble de données national de Chine pour fournir une délimitation du risque de thromboembolie veineuse chez les patients atteints de COVID-19.Au nom du Centre national de recherche clinique sur les maladies respiratoires, en collaboration avec la Commission nationale de la santé de la République populaire de Chine, nous avons collecté des données auprès de 1099 patients atteints de COVID-19 confirmé en laboratoire dans 31 régions administratives provinciales du pays.5L'étude a été soutenue par la Commission nationale de la santé, a été conçue par les enquêteurs et a été approuvée par le comité d'examen institutionnel de la Commission nationale de la santé. Le consentement éclairé écrit des patients a été annulé en raison du besoin urgent de collecter des données et du fait qu'il s'agissait d'une analyse rétrospective de données non identifiées. Les données ont été analysées et interprétées par les auteurs. Les variables continues ont été exprimées en médianes avec IQR. Les tests de somme de rang de Wilcoxon ont été appliqués aux variables continues, et les tests χ 2 ont été utilisés pour les variables catégorielles. Pour estimer le rapport de cotes (OR) associé au risque de thromboembolie veineuse, les variables, y compris les résultats et les résultats de laboratoire qui ont été ajustés en fonction de l'âge (en utilisant la régression logistique) ont été analysées plus en détail par régression logistique.

Tableau Score de saignement, résultats et âge des patients atteints de COVID-19 présentant un risque élevé et faible de thromboembolie veineuse selon le score de prédiction de Padoue

Score de prédiction de Padoue <4 (n = 619)Score de prédiction de Padoue ≥4 (n = 407)OU (IC à 95%) valeur p
Risque de saignement élevé 7 (1%) 44 (11%) 8 · 51 (3 · 74–19 · 35) <0 · 0001
Admission en unité de soins intensifs 5 (1%) 47 (12%) 12 · 82 (5 · 00–32 · 91) <0 · 0001
Ventilation mécanique 6 (1%) 57 (14%) 13 · 17 (5 · 56–31 · 19) <0 · 0001
Mortalité 0 (0%) 14 (3%) .. ..
Années d'âge 42 (33-55) 52 (40–64) .. <0 · 0001
≥70 19 (3%) sur 559 56 (15%) sur 384 4 · 85 (2 · 83–8 · 31) <0 · 0001

Les données sont n (%) ou médianes (IQR).
* Ajusté selon l'âge.
† Le risque de saignement a été évalué selon une étude précédente.
Un seuil de 70 ans a été sélectionné sur la base du score de prédiction de Padoue et les données d'âge n'étaient pas disponibles pour tous les patients.

Le risque de thromboembolie veineuse a été évalué lors de l'admission à l'hôpital via le Padua Prediction Score;6les données de 73 patients ont été exclues en raison de l'absence d'informations cliniques. Sur les 1026 patients inclus, 407 (40%) ont été considérés comme à haut risque sur la base d'un score de 4 ou plus - les autres patients ont été définis comme à faible risque. Le risque de saignement a été évalué selon une enquête publiée,7chez les patients considérés à haut risque s'ils présentaient au moins deux facteurs de risque (âgés de 40 ans ou plus, présentant une insuffisance hépatique (rapport international normalisé> 1 · 5), présentant une insuffisance rénale sévère (débit de filtration glomérulaire <30 mL / min par m 2 ), ont été admis à l'unité de soins intensifs ou à l'unité de soins coronariens, avaient un cathéter veineux central, ont reçu un diagnostic de maladie rhumatismale ou de cancer actif, ou étaient des hommes), ou présentaient l'un des trois principaux facteurs de risque associés aux saignements : ulcère gastroduodénal actif, saignement dans les 3 mois précédant l'admission ou numération plaquettaire inférieure à 50 × 10 9/ L. Les patients à haut risque de thromboembolie veineuse étaient plus âgés et étaient plus susceptibles d'avoir un risque élevé de saignement, d'avoir été admis à l'unité de soins intensifs, d'avoir bénéficié d'une ventilation mécanique et d'être décédés des suites de COVID-19 ou Complications COVID-19, telles que la thromboembolie veineuse, que les patients à faible risque de thromboembolie veineuse ( tableau ). Les résultats de laboratoire à l'admission ont montré que plus de patients à haut risque de thromboembolie veineuse avaient des concentrations anormales d'aspartate aminotransférase, d'alanine aminotransférase et de protéine C réactive que les patients à faible risque après ajustement pour l'âge ( annexe ).Les données sont n (%) ou médianes (IQR).* Ajusté selon l'âge.† Le risque de saignement a été évalué selon une étude précédente.7‡ Un seuil de 70 ans a été sélectionné sur la base du score de prédiction de Padoue et les données d'âge n'étaient pas disponibles pour tous les patients.

Chez les patients atteints de pneumonie causée par une infection pneumococcique ou grippale, la survenue d'une thromboembolie veineuse s'est révélée être augmentée.8,  9 Bien que nous ne connaissions pas le nombre de patients atteints de COVID-19 qui avaient une thromboembolie veineuse dans cette cohorte, 40% des patients présentaient un risque élevé et on estime que 11% des patients à haut risque développent une thromboembolie veineuse sans prophylaxie.6La plupart des événements de thromboembolie veineuse peuvent être évités grâce à une prophylaxie appropriée, en particulier chez les patients à haut risque. Cependant, seulement dix (7%) des 140 patients pour lesquels des données anticoagulantes étaient disponibles dans notre cohorte avaient reçu des médicaments anticoagulants pendant l'hospitalisation (neuf ont reçu de l'héparine et un rivaroxaban) - une proportion inférieure à la proportion de patients à haut risque de thromboembolie veineuse . Cette découverte pourrait suggérer que la prophylaxie de la thromboembolie veineuse n'était pas adéquate dans cette cohorte de patients atteints de COVID-19. Il est donc important d'identifier les patients atteints de COVID-19 à haut risque de thromboembolie veineuse et de fournir une prophylaxie appropriée.Les médicaments anticoagulants sont la pierre angulaire de la prophylaxie de la thromboembolie veineuse; cependant, parmi les patients avec COVID-19 à haut risque de thromboembolie veineuse dans cette cohorte, 44 (11%) des 407 avaient également un risque élevé de saignement. Pour ces patients, la dose et la durée des anticoagulants doivent être ajustées, et des compressions mécaniques telles que des bas de compression élastiques ou une compression pneumatique intermittente sont justifiées. Les patients atteints de COVID-19 peuvent rapidement développer une maladie grave ou critique, provoquant une série de complications telles qu'une insuffisance rénale, une insuffisance respiratoire ou un dysfonctionnement hépatique,2,  3,  dixce qui peut affecter à la fois la thromboembolie veineuse et l'état de saignement. Par conséquent, il est essentiel d'évaluer régulièrement la thromboembolie veineuse et les risques de saignement. De plus, nous avons constaté que les patients atteints de COVID-19 à haut risque de thromboembolie veineuse avaient de moins bons résultats que les patients à faible risque, ce qui suggère que ces patients pourraient nécessiter une attention accrue en cas de détérioration rapide.Nous ne déclarons aucun intérêt concurrent. TW, RC et CL ont également été distribués.
https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S2352-3026%2820%2930109-5

https://www.thelancet.com/journals/lanhae/article/PIIS2352-3026(20)30109-5/fulltext

Partager cet article